Leslie COMPAN

 

54 ème Salon de Montrouge (2009)

 

Le travail de Leslie Amine, c’est avant tout une histoire de géographie. Au fil de ses déplacements volontaires, de sa confrontation aux différents contextes de vie et de travail, l’artiste témoigne de sa perception d’un monde contemporain comme un monde de cohabitation et d’interaction entre différents éléments.
Guidée par la curiosité, sa recherche artistique s’inscrit dans une dynamique de rencontre, qui légitime en même temps l’attachement à un réseau de discussions ouvert et l’autonomie qui garantit la liberté de son propre travail. Piochées sans restriction limitative à un milieu, ni à l’histoire
de l’Art, ses références tentent d’élargir le spectre de sa création au monde vivant. Le travail de Leslie Amine privilégie ainsi l’expérience des « choses vues » – terme fondamental de son œuvre – et des choses faites. En effet, que ce soit dans les sculptures ou dans les peintures, c’est la qualité gestuelle et sensible de l’action qui est primordiale.

 

C’est cette répétition d’un même geste, produisant pourtant des formes variantes qui guident un travail qui apparaît comme une forme de réflexion, une interrogation en cours engagée sur la pratique artistique par la pratique artistique. Leslie Amine développe un vrai champ d’exploration sur les limites du systématisme opérationnel et la productibilité sérielle, préférant épuiser les motifs qu’elle aura exploités, dans le cadre d’un cycle de création donné. Les choses vues, quant à elles, s’inscrivent dans la variabilité polysémique des affects. À ce titre, les bribes de mémoire, mouvantes, en sont le reflet. Procédant par collage et tissage de ces réminiscences visuelles, Leslie Amine introduit ainsi dans ses œuvres un potentiel fictionnel, délimite des zones mentales que la mémoire est seule à pouvoir circonscrire. Nivelant les échelles de perception entre réalité et fiction, mais surtout entre espèce humaine et espèce animale, l’artiste parvient à créer un espace singulièrement suspendu, à la fois familier et chaotique.